samedi 15 avril 2017

Non à l'interdit professionnel ! Neen aan het beroepsverbod ! Le Space, 22 avril avec/met Rachida Lamrabet, Yasmina Akhandaf, Luk Vervaet, Alona Lyubayeva, Elisabeth Severino Fernandes...

samedi 22 avril à 19:30 - 22:00
Le Space Rue de la Clé 26 Sleutelstraat, Brussels
Evénément Facebook cliquez ICI





NL Een aantal recente ontslagen drukt ons met de neus op de feiten: wie de status quo in vraag stelt, wordt aan de kant geschoven. Wie weigert in de pas te lopen van het dominante discours wordt gecriminaliseerd, gemarginaliseerd en geconfronteerd met een Berufsverbot.
Het internationaal recht of een mensenrechtenstandpunt verdedigen of het racisme benoemen kan al problemen opleveren.
Met N-VA aan de macht komt dat proces in een stroomversnelling en lijkt er een grote schoonmaak bezig.
Wie de dominante consensus verstoort, moet er uit. De incidenten van de voorbije maanden doorprikken ook de illusie dat er zoiets is als totaal onafhankelijke middenveldorganisaties of media.
Dit zorgt voor een angstklimaat waarin mensen hun mening inslikken.
Hoe doorbreken we dat.
Hoe kunnen we een tegenmacht opbouwen en onze stem krachtig laten horen.

Getuigenissen en debat:
Rachida Lamrabet (middenveld), Yasmina Akhandaf, Luk Vervaet (onderwijs), Alona Lyubayeva (ambtenaar) Elisabeth Severino Fernandes (kunst) (andere namen volgen)

Videoboodschappen:
Dyab Abou Jahjah (media), Mourad Boucif (kunst en cultuur), Touria Aziz (jeugdsector)

Nadia Fadil verzorgt de moderatie



FR Un certain nombre de licenciements récents nous obligent à faire face aux faits: quiconque représente un danger pour le status quo est mis de côté. Quiconque refuse de marcher aux pas du discours dominant est criminalisé, marginalisé et fait face à un Berufsverbot. Défendre le Droit International ou les Droits Humains, ou même nommer le racisme, peut déjà avoir de graves conséquences.
Avec la N-VA au pouvoir, ce développement gagne du terrain et un procéssus de nettoyage majeur semble avoir été enclenché. Quiconque dérange le consensus dominant doit être éliminé.e.
Les incidents de ces derniers mois rompent également avec l'illusion qu'il existe une chose tel que des organisations de la société civile, ou des médias, indépendants.
Ce qui crée un climat de peur dans lequel les gens avalent leurs opinions.
Comment pouvons-nous aller à l'encontre de cette terrorisation. Comment construire un contre-pouvoir et faire entendre nos voix avec vigueur.

Témoignages et débat:
Rachida Lamrabet (société civile), Yasmina Akhandaf, Luk Vervaet (enseignement) Alona Lyubayeva (fonctionnaire), Elisabeth Severino Fernandes (arts) (d'autres noms suivrons)

Messages video:
Dyab Abou Jahjah (media), Mourad Boucif (art et culture), Touria Aziz (secteur de la jeunesse)

Nadia Fadil facilitera la discussion