Mohamed Morsi, chronique d'une mise à mort préméditée


par Luk Vervaet, 
(photo : Mohamed Morsi waves from inside the defendants cage during a 2015 trial in Cairo. STR/AFP/Getty Images)

Mohamed Morsi est mort  le 17 juin 2019.

Il était le premier président égyptien élu démocratiquement, en 2012 avec 52% des voix, après la révolte populaire de 2011 qui avait mis fin à 30 ans de dictature de Hosni Moubarak. Après son élection, lors de son premier speech à la place Tahir devant des dizaines de milliers de supporters, il promettait de tout faire pour sortir Omar Abdel-Rahman, le Cheikh égyptien aveugle, de sa prison de haute sécurité américaine et de sa détention en isolement.

Il n’y est pas parvenu : après plus de 20 ans en prison et en isolement total, Omar Abdel Rachman est mort dans le goulag américain en 2017, à l’âge de 78 ans. Selon les autorités américaines Omar Rachman était mort « de causes naturelles… Omar Abdel-Rahman souffrait de diabète depuis l'enfance et de problèmes artériels ». Quand Mohamed Morsi se mobilisait pour le Cheikh aveugle, il n’a certainement pas prévu qu’il allait lui-même perdre l'usage de son œil gauche en prison, et qu’il allait mourir lui-même à 67 ans, deux ans après le Cheikh, dans des conditions similaires.     

Mohamed Morsi a été tué par sa mise en isolement total et par la négligence médicale qui y a été liée. Pendant ces trois dernières années, des avocats, des médecins, des parlementaires ont averti les autorités égyptiennes et le monde. Ils ont répété à maintes reprises que Mohamed Morsi allait mourir.

Mais ses conditions de détention infernales ont été maintenues, jusqu’à ce qu’il en meure. 
Le régime de détention en isolement qu’a subi Morsi fait partie d’un schéma de torture légale pratiqué de plus en plus fréquemment dans le monde. Sous des formes différentes et variables, mais avec un même but : l’anéantissement psychologique et physique de la personne, en la poussant au suicide ou à la mort ‘naturelle’.   
........

Continuer la lecture sur supermax.be cliquez ICI   

Commentaires