Accéder au contenu principal

Articles

Sélection

Exclusif ! Photos de Nizar Trabelsi, extradé par la Belgique en 2013, en détention aux États-Unis

  La réponse aux attentats du  11 septembre 2001 à New York n'a pas été une réponse de justice, mais de vengeance et guerre. Ainsi, le monde occidental a créé une nouvelle catégorie de personnes. Les  enemy combatants   à Guantanamo et les terroristes vrais, présumés ou innocents, extradés, kidnappés, enterrés vivants dans des prisons ou des sections de sécurité maximale. En font partie, les donneurs d’alerte en prison, comme Assange, ou en exil forcé comme Snowden. Les photos que je publie ici, me sont parvenues comme  a message in a bottle,  comme une bouteille jetée à la mer. Peut-être m'ont-elles été  envoyées par les autorités américaines qui me considèrent comme, je cite, " Luk Vervaet, a Belgian supporter of Nizar Trabelsi " (sic) ? Pour me montrer qu'elles ont tenu parole, que leur proie est dans leurs mains, sous leur contrôle total, et tant pis pour tous ceux et celles qui ont cru aux garanties américaines sur un traitement humain pour obtenir son extrad

Derniers articles

Remember the sky : le ciel bleu du 11 septembre…

Luk Vervaet conférence sur Anders B.Breivik et le nouveau fascisme, pour BAMKO (Centre Féministe de réflexion et d’action sur le racisme anti-Noir.e.s)

« Tant qu’il se comporte bien, il ne sera pas torturé » ou les garanties américaines pour l'extradition de Julian Assange

“Als hij zich goed gedraagt, zullen we hem niet folteren” : de Amerikaanse garanties voor de uitlevering van Julian Assange